Nouveau Les bêtes tueuses de l’ultramonde 2. Les bêtes tueuses d’Afrique Agrandir l'image

Les bêtes tueuses de l’ultramonde 2. Les bêtes tueuses d’Afrique

9782351852941

Vient de sortir

Une histoire aussi surprenante que terrifiante sur des lions mangeurs d'homme.

Viendraient-ils d'un plan parallèle au notre ?

Plus de détails

17,50 €

Fiche technique

Auteur(s) : Philippe Palem
Nombre de pages : 207
Tome tome 2
Format : 160 mm X 230 mm

En savoir plus

Mars 1898. Patterson, sous-officier et ingénieur de l’armée britannique, est chargé de diriger la construction d’un pont à Mombasa, sur la rivière Tsavo.

À peine sur place, Patterson et son équipe deviennent la cible de deux lions particulièrement féroces.

Une version des faits, devenue quasiment officielle, affirme que ces animaux souffraient de caries dentaires qui faisaient qu’elles ne pouvaient plus que s’attaquer aux humains.

Cet ouvrage prouve que cette assertion est complètement gratuite.

Comment expliquer que les fonctionnaires blancs, calfeutrés dans leur bungalow, entendaient dans un rayon de 50 mètres le bruit hallucinant des mâchoires qui croquaient des os ?

Admettre que des lions puissent massacrer 150 personnes, puis disparaître aussi mystérieusement qu’ils sont venus, est une idée impensable. Et cependant, c’est ce qui est arrivé !

Patterson construisit des palissades toujours plus hautes et plus renforcées pour protéger ses ouvriers, mais il finit par admettre que ses tentatives n’apportaient strictement rien. Au contraire, les lions tuaient de plus en plus, à un point tel que les ouvriers indiens, devant une telle hécatombe, décidèrent de retourner au pays.

La légende nous affirme que, en fin de compte, l’ingénieur l’emporta sur les forces noires. N’en croyez rien : une fois de plus les puissances mauvaises ont obtenu gain de cause !

Reviews

Write a review

Les bêtes tueuses de l’ultramonde 2. Les bêtes tueuses d’Afrique

Les bêtes tueuses de l’ultramonde 2. Les bêtes tueuses d’Afrique

Une histoire aussi surprenante que terrifiante sur des lions mangeurs d'homme.

Viendraient-ils d'un plan parallèle au notre ?